Insights

Directions financières : comment déjouer les fraudes au virement ?

ARTICLE PARTENAIRE - Découvrez comment lutter contre la fraude au virement avec Trustpair

Publié le June 17, 2021
Temps de lecture : 3 min
Partenaire Partenaire stratumn

Fraude et usurpation d’identité, rejets bancaires et erreurs de paiement : face aux nombreux risques liés aux paiements, les Direction financières doivent plus que jamais maîtriser et sécuriser l'ensemble de leurs processus, du début de la relation d’affaires avec un tiers jusqu'au règlement de ses factures. Comment sécuriser les processus de paiement face aux risques financiers et comment Trustpair vous accompagne ? Explications.

Vérification des tiers : un enjeu pour les Directions financières

Garantir un processus de paiement sans faille est une priorité pour les entreprises. En effet, du début jusqu'à la fin de la relation d’affaires avec un tiers, les équipes finance doivent effectuer plusieurs contrôles et vérifications afin de garantir la fiabilité des données dont elle dispose :

  • Est-ce que l’entreprise existe et est en bonne santé financière ?
  • Est-ce que le compte bancaire existe et appartient bien à la société ?
  • Est-ce que le tiers n’a pas changé de situation ou de compte bancaire entre-temps ?

Si chacune de ces étapes peuvent paraître anodines, elles sont en réalité plus complexes qu’elles en paraissent.  

Une difficulté pour vérifier les données associées au tiers

Aujourd’hui, les comptes bancaires sont anonymes : aucun contrôle n’est fait par la banque qui traite le virement entre le numéro de compte et le nom associé dans l’ordre de virement. 

Seules les vérifications réglementaires effectuées par l’entreprise tout au long de la relation d’affaires permettent de confirmer qu’un compte bancaire appartient bien au fournisseur que l’entreprise souhaite payer. 

Des contrôles de tiers manuels, faillibles et chronophages

Afin de vérifier la fiabilité des données et informations bancaires d’un tiers, les entreprises mettent en place plusieurs dispositifs anti-fraude :

  • 82% réalisent un contrôle lors de la mise à jour d’un tiers, et 75% au début de la relation d’affaires,
  • La double signature et le contre-appel sont les actions effectuées dans respectivement 78% et 66% des cas.

Mais aujourd’hui, ces méthodes ne sont plus une barrière suffisamment efficace pour garantir la sécurité des processus de paiement. Non seulement car les contrôles sont effectués manuellement, ce qui les rend faillibles et chronophages, mais aussi les données tiers présentes dans la base évoluent et se dégradent dans le temps. 

En prenant en compte la lourdeur des processus de contrôle - en moyenne 30 minutes pour un tiers - un manquement ou une erreur humaine expose l'entreprise à de nombreux risques.

Une multitude de risques associés aux paiements

Une entreprise qui ne maîtrise pas pleinement les données associées à ses tiers et qui n’a pas une bonne visibilité de l’état des données présentes dans sa base s’expose à des risques, pouvant être sources des préjudices financiers ou opérationnels lourds de conséquence.

Les entreprises en proie aux tentatives de fraudes

 Avec 1 entreprise sur 2 victime de fraude en 2020 et 1,4 milliards de dollars de préjudice estimé en France, la lutte contre la fraude au virement se place aujourd’hui comme un sujet prioritaire en 2021 pour 89% des Directions financières.

 Si plusieurs techniques de fraude existent, la finalité est toujours la même : l’argent est versé sur un compte bancaire n’appartenant pas au tiers. On parle alors de :

  • fraude au président : le fraudeur usurpe l’identité d’un dirigeant ou collaborateur haut placé, et demande sous le ton de la flatterie ou de la menace un virement qu’il présente comme “urgent” et “confidentiel”,
  • fraude au faux fournisseur : l’escroc usurpe l'identité d’un tiers connu de l'entreprise, et tente d’obtenir un paiement en son nom en demandant l’ajout ou la modification de  coordonnées bancaires ,
  • fraude interne,
  • phishing, qui connaît un bon de 700% depuis le début de la crise.

Délais, rejets et erreurs de paiements

Au-delà des menaces de fraude, les erreurs de paiements constituent aussi un risque pour l'entreprise. Les raisons de ces erreurs peuvent être multiples, et relèvent le plus souvent d’un manque d’attention ou d’une mauvaise manipulation. Il existe plusieurs cas : 

  • erreur de destinataire : erreur la plus commune souvent due à une mauvaise manipulation où le donneur d’ordre intervertit le bénéficiaire légitime avec un autre bénéficiaire enregistré,
  • erreur de coordonnées bancaires : dans ce cas, l’ordre de virement sera automatiquement rejeté,
  • double virement : paiement réalisé deux fois, au lieu d’une,
  • erreur de montant du virement.

Toutefois, les erreurs de paiement sont aussi directement liées à la qualité des données présente en base. Si cette dernière comporte des erreurs ou anomalies, cela aura pour conséquence d’impacter les processus de paiement en entraînant des erreurs ou rejets de paiement, augmentant alors les délais. 

Contrôler l’identité des tiers assure un processus de paiement fluide et sécurisé, ce qui permet aux Directions financières de se prémunir des risques de fraude au virement et d’erreur.

Trustpair vous accompagne à lutter contre la fraude au virement 

Pour protéger votre entreprise des fraudes au virement et sécuriser vos processus  de paiements de A à Z, la clé réside dans la maîtrise des données fournisseurs sur l’ensemble du processus Procure-to-Pay, de l’entrée des données dans le référentiel tiers jusqu’à la validation du paiement. 

Trustpair vous accompagne dans vos projets de fiabilisation des coordonnées bancaires tiers tout au long de la relation d’affaires.

En multipliant les points de contrôles tout au long de la chaîne de paiement, les équipes financières sont assurées de toujours payer le bon tiers sur le bon compte bancaire, et sont en mesure de :

  • Contrôler automatiquement vos coordonnées bancaires tiers
  • Maîtriser la donnée de votre référentiel tiers en temps réel
  • Etre alerté en cas d’erreurs ou anomalies détectées dans la base tiers
  • Assurer la sécurité de tous vos paiements

La donnée tiers avec laquelle vous travaillez est mise à jour constamment, ce qui vous permet de prévenir des situations d’erreurs ou de rejet de paiement, et de protéger votre entreprise des risques de fraude.

Une question ? Un Projet ? Parlez-en avec les experts Trustpair.

En savoir plus sur Stratumn et notre solution basée sur la blockchain ?

Notre produit